Plantes sauvages comestibles

Stage (intensif) plantes sauvages comestibles

Objectifs du stage

– Savoir identifier une vingtaine de plantes sauvages comestibles, mais aussi une dizaine de plantes toxiques.

– Connaître une dizaine d’essences exotiques comestibles pouvant facilement prendre place dans un jardin.

Utiliser un guide de reconnaissance et une clé de détermination botaniques pour consolider et poursuivre ses apprentissages de manière autonome.

– Assimiler de bonnes pratiques de cueillette

– Conserver, transformer et cuisiner les plantes pour un usage quotidien (alimentation, boisson, santé), au fil des saisons.

 

Approche proposée

Ce stage associe pratique sur le terrain et théorie. Il s’appuie sur des méthodes actives et participatives : utiliser ses sens (observer, toucher, sentir, goûter), cueillir, cuisiner, transformer, partager et prendre plaisir. Des fiches techniques seront transmises aux stagiaires, reprenant les principaux points théoriques abordés.

A qui s’adresse ce stage ?

S’adressant aux novices comme aux personnes déjà sensibilisées, ce stage permettra d’acquérir des bases solides pour mieux connaître les plantes dans l’optique d’une alimentation naturelle, consciente et plus autonome.

– Pour des animateurs nature, ce stage apportera du contenu et des pistes de réflexion pour une approche de la nature et des plantes par la pratique et les sens.

– Pour des cuisiniers et gastronomes souhaitant explorer de nouveaux chemins gustatifs.

– Pour les porteurs de projets permacoles, ce stage apportera une approche complémentaire du « cursus traditionnel » en permaculture.

Session 2020

Du 30 octobre au 1 novembre 2020 COMPLET

285 Partages

ORGANISATION, COÛT ET PRÉCISIONS CONCERNANT LE STAGE :

Nombre de participants : 12 adultes maxium

Horaires : Vendredi 30 octobre 9h-21h, Samedi 31 octobre 9h – 21h, Dimanche 1er novembre 9h – 18h (Préparation des repas et rangement étant inclus dans le temps de formation)

Les repas : le premier déjeuner prendra la forme d’une auberge espagnole, merci d’amener un plat à partager (inutile de prévoir de grosses quantités, si tout le monde amène un plat). A titre d’ateliers pratiques, les autres repas sont préparés par les stagiaires eux-même, à partir de nos cueillette. Les autres ingrédients utilisés sont autant que possible bio, locaux et de saison. La plupart des préparations sont végétariennes, cependant les produits animaux  ne sont pas exclus. Si vous avez des allergies, des intolérances ou un régime particulier, pensez à le signaler lors de votre inscription. Chacun sera autonome sur son petit déjeuner.

Le lieu : Le stage se déroulera à Diconne. L’accueil, certains temps théoriques, les sessions cuisine et repas du soir se dérouleront à la salle des fête du village. Les ateliers pratiques, les cueillettes et si le temps le permet certains temps théoriques et les déjeuners se dérouleront en extérieur et principalement au jardin forêt de la forêt gourmande.

L’hébergement : l’hébergement n’est pas inclus dans le coût du stage. Les journées se terminent relativement tard (vers 21h ou +), après le repas du soir, une fois le nettoyage de la cuisine et de la salle de formation terminée.

A moins d’habiter dans les environs, il est conseillé de prévoir une solution d’hébergement. 

Si suffisamment de stagiaires en font la demande nous envisageront la location d’un gîte collectif du jeudi soir au lundi matin (selon disponibilité des grands gîtes). Une participation financière supplémentaire sera donc demandée à ceux qui choisiront cette option. Si vous êtes concerné merci de vous manifester dès votre inscription, pour évaluer au plus vite la taille du gîte nécessaire. 

Tarif de la formation : 300€ pour la formation + Participation de 30€ pour 4 repas

théorie jardin foret

Introduction : rompre avec quelques idées reçues ?

  • Les « dangers » : risques d’empoisonnement, parasitoses (echinococose-maladie du renard, douves, Lyme,…), fantasmes et réalités.

  • Toxicité et comestibilité, une frontière complexe.

  • Cueillette sauvage et impact sur le milieu naturel (flore et faune sauvage).
  • Sauvage versus Culvité. Les plantes spontanées dans les espaces entretenus, productifs ou artificiels.
théorie jardin foret

Cueillir au quotidien

  • Pourquoi cueillir des plantes sauvages ?
  • Le matériel
  • Les gestes adéquates : bonnes pratique pour une cueillette respectueuse et efficace
  • Période de cueillette, organiser ses cueillettes au fil des saisons.
jardin foret vs jardin potager

Jardin forêt : la place du sauvage dans un espace productif

plantes jardin foret

  • Qu’est-ce qu’un jardin-forêt et quel est son intérêt ?
  • Visite et présentation de la forêt gourmande (conception, historique, expérimentations, évolution, gestion…),
  • Les plantes spontanées dans un jardin forêt.
  • Présentation approfondie d’une dizaines d’essences exotiques sauvages acclimatées au jardin forêt.

 

imitation jardin foret

Notions de botanique

  • Vocabulaire de base.
  • Apprendre à observer et décrire une plante.
  • S’y retrouver dans la classification botanique
  • Présentation de quelques familles botaniques
  • Comprendre une description botanique dans un guide.
  • Savoir utiliser une clé de détermination.
  • Outils informatiques et guides facilitant la détermination botanique.
production jardin foret

Identifier et utiliser une vingtaine de plantes comestibles et reconnaître quelques toxiques : croisement des approches botanique, sensorielle et ethnobotanique.

  • Observer et reconnaître les plantes avec tous nos sens

  • Toucher et manipuler, différentes méthodes pour sentir, décrire les parfums et les arômes (utile aussi bien pour la détermination que pour une approche culinaire).

  • Les critères à retenir pour une bonne détermination
  • Noms populaires, anecdotes ethnobotaniques, usages traditionnels des plantes.
  • Propriétés nutritives et médicinales / Toxicité (partielle ou non).
  • Gestes et techniques spécifiques de cueillette.
  • Utilisations au quotidien dans l’assiette, parties comestibles et conseils de préparation.

             plantes sauvages identification          cueillette plantes sauvages

conception jardin foret

Plantes sauvages et alimentation

  • salade plantes sauvagesLa place de la cueillette chez nos ancêtres et chez d’autres peuple
  • Les plantes sauvages, des bombes nutritionnelles
  • Les protéines vertes
  • Quelle place dans une optique vivrière?
étude jardin foret

Conserver, cuisiner et transformer les plantes sauvages

  • Bien conserver ses cueillettes
  • Quelques techniques de préparations spécifiques aux plantes (légumes et aromates sauvages) : crusiner, différentes cuissons et mode de préparation, émincer finement au couteau, extraire et préserver les arômes…
  • Les méthodes de conservation : séchage, conserves au naturel, pickles, (lactofermentation ?)…
  • Boissons au naturel : infusion, sirop, kéfir… avec les plantes sauvages
  • Réalisation et dégustation d’une dizaine de recettes (avec les plantes cueillies et autres produits du jardin-forêt)

             

 

formation jardin foret

Amandine Lebert

Formatrice

Cueilleuse installée dans la Vallée du Cher, Amandine est une fine bouche qui sélectionne ses produits avec conviction et passion. Depuis de nombreuses années, elle explore une cuisine responsable, respectueuse de l’environnement (biologique, végétale, de saison, locale…) et de notre santé (sans gluten, faible IG…). Pour cette ancienne animatrice scientifique, expérimenter est un véritable leitmotiv. Chaque semaine, un nouveau condiment, une nouvelle plante ou une nouvelle préparation s’invite au menu.

Passionnée par l’univers de la glane et de la cueillette, elle s’est formée pendant trois années avec François Couplan au Collège Pratique d’Ethnobotanique, afin d’approfondir ses connaissances sur les plantes sauvages comestibles. Avec Amandine, la nature devient un fabuleux garde-manger, aux propriétés nutritives exceptionnelles et dont la palette des saveurs est infinie.

Il y a quelques années, elle a créé l’Herbandine pour transmettre sa passion autour de la cuisine et de la botanique. Tantôt cueilleuse et cuisinière, elle récolte les plantes sauvages et les transforme pour les commercialiser auprès des AMAP, des épiceries fines et des restaurateurs. Tantôt animatrice et formatrice, elle partage avec petits et grands ses connaissances sur la nature et les végétaux. Elle organise des ateliers et des formations pour apprendre à reconnaître les plantes sauvages et à les préparer avec subtilité et gourmandise.

formation jardin foret

Audrey Brouxel

Animatrice

Le stage sera aussi animé, de manière transversale, par Audrey, passionnée des arbres et de la résilience des forêts, encore plus si elles se mangent !

Avant de s’investir au sein de la Forêt Gourmande, Audrey a travaillé dans un écolieu en permaculture très porté sur la sensibilisation auprès des enfants et l’animation nature. Après une intense expérience en pépinière, elle s’est découvert une passion pour les arbres et s’est tournée vers l’arboriculture bio (pommes, poires, prunes) et la plantation de vergers.

Riche d’une forte expérience dans la formation à l’étranger, Audrey se lance aujourd’hui dans le partage de savoirs et savoir-faire, avec l’envie de transmettre les merveilleuses connaissances qu’elle a assimilées à la Forêt Gourmande. Elle aspire à propager au mieux et au plus grand nombre le fonctionnement et la conception d’un écosystème aussi puissant que celui des jardin-forêts, d’autant plus celui de Diconne (2,5 ha), étonnant et atypique, planté par Fabrice il y a bientôt 10 ans.

Plantons !

Cresta Facebook Messenger
285 Partages
Partagez285
Tweetez