La pépinière associative

La pépinière associative est sur pied !

3000 plants y sont déjà nés, pour la plupart issus de semis.

Une grande partie de ces derniers sont pour le moment destinés à prendre racine sur des projets collectifs À VISÉE SCIENTIFIQUE OU SOCIALE que l’association accompagne bénévolement. Et une plus petite partie est vendue aux particuliers lors de notre présence sur des salons, comme Primevère, Permae… La pépinière associative est aussi, avant tout, un support d’enseignement pour les stagiaires et bénévoles afin d’apprendre à créer sa propre micropépinière de reforestation nourricière. Nous communiquerons prochainement autour de cet espace via notre chaîne YouTube.

Rendue possible grâce à votre soutien

L’aventure a commencé fin 2018, grâce à vous. La campagne de financement participative nous a permis d’acheter le matériel permettant de mettre sur pied la pépinière : serres, clips, rouleau de sol, pots, terreau et compost sans tourbe, semences de ligneux, plants-mères de vivaces. Des financements conséquents ont ensuite été obtenus de la part du fond Léa Nature et du fond Germes, qui nous ont permis de compléter l’achat du matériel.

Les travaux de montage et d’entretien

Les serres ont été montées en chantier participatif avec les bénévoles de l’association, et nous avons aussi construit des ombrières pour créer des jeux de lumière selon les besoins des plantes. D’autres chantiers participatifs ont été organisés avec des volontaires extérieurs à l’association pour les travaux de repiquage, rempotage, arrosage, collecte de graines in situ, division de plants… En échange, ces temps de travail ont été l’occasion de formations pratiques gratuites pour les participants, inspirés pour débuter rapidement une micro-pépinière de reforestation nourricière chez eux.

Nous avons ainsi élevé des plants de ligneux et vivaces rares de jardins-forêts, tels que gingembres de montagne, kiwaï, asiminiers, cédrèles de Chine, pacanier, cabrillets, aralies, ou vignes résistantes aux maladies.

Les chantiers participatifs de plantation

Une bonne partie de ces plants est dédiée gratuitement à des projets d’intérêt général accompagnés par la Forêt Gourmande. Cet hiver, ils seront destinés à un projet de chèvrerie expérimentale en milieu agro-forestier à la ferme d’Antoinette en Saône-et-Loire, ainsi qu’à un projet social et solidaire de jardin-forêt nourricier et thérapeutique près de Dijon. L’avancement de ces projets sera documenté via la chaîne YouTube.

La pépinière, au coeur de la transmission et de l’enseignement

Une autre partie de ces plants est vendue aux particuliers sur les salons (Permae, Primevère), ce qui nous permet de végétaliser le stand, illustrer nos ateliers et nos propos lors des conférences, et compenser le coût des stands.

Enfin, les média et influenceurs qui se sont succédé cette année à la Forêt Gourmande ont pu repartir avec des plants pour propager ailleurs le message des jardins-forêts.

Mais surtout, cet espace de multiplication végétale sert à la formation pour apprendre à tout un chacun (particuliers comme collectifs) à créer sa propre micro-pépinière de reforestation nourricière, un rôle-clé donc pour reboiser stratégiquement les paysages à faible coût.

C’est donc aussi un pôle travaillant en synergie avec le reste des branches de l’association!

Cresta Facebook Messenger
0 Partages
Partagez
Tweetez