Dans une publication, nous avons défini ce qu’était un jardin-forêt, système multi-étagé productif et coopératif, reposant sur les lois de la nature. Voyons maintenant quels sont les AVANTAGES de ce système issu de l’hortus vis à vis des systèmes auxquels notre culture néolithique issue de l’ager nous a habitué.

Bénéfices d’un Jardin-Forêt:

-Tout espace, petit ou grand, peut être complété, implanté pour donner un espace alimentaire boisé. Simplement, dans les petits espaces (inférieur à 1000m²), la strate de la canopée n’existe pas forcément et les plus grands arbustes font quelques mètres de haut. Lianes, herbacées, plantes tuberculeuses, champignons, etc, leur sont adjoints….

-Passé l’installation et le travail à cour terme (qui reste important), l’entretien devient limité les années passant et le système, jeune mais donnant déjà pleinement, permet une haute efficacité. Le jardinage est basé sur le désherbage alors que dans les agroforêts (qui immitent la végétation climax) les herbes des milieux ouverts n’ont plus la place de pousser.

-Résilience : face aux changements climatiques, rien n’est plus résilient qu’un biotope tridimentionnel où s’entraident arbres, arbustes, lianes, herbacées forestières et où l’ensemble est basé sur la longévité.

-Autofertilité: quelqu’un a-t-il déjà fertilisé une forêt ? Non, et pourtant à bien y réfléchir c’est étonnant eu égard à la production de biomasse annuelle. En fait ce système, parfait et mature, est son propre pourvoyeur de matières organiques et où s’élabore un recyclage parfait de chaque minéral nécessaire à la vie.

-Esthétisme et bien être…les agroforêts, petites ou grandes, sont toujours de très beaux endroits…

-De nouvelles sources de nourriture couplées à une haute valeur nutritionnelle: comme on a déjà pu le constater à travers les quelques plantes postées durant ces quelques semaines, les Jardins-forets sont une source de haute diversité. Plusieurs milliers d’espèces utiles ou comestibles sont ainsi cultivables…Les possibilités sont immenses! Et les plantes sauvages sont plus riches en micronutriments que leur équivalent potager, annuel, domestiqué.

-Avantages pour l’environnement qui sont nombreux: considérable stockage de carbone, amélioration des sols, lutte contre les inondations, l’érosion, les sécheresses, abri pour la faune, la fonge, utilisation parfois d’espèces en danger dans leur milieu naturel…

-Un potentiel commercial certain selon le design décidé au départ, incluant de larges sentiers, un accès facile, un regroupement en cultivars de fruitiers par exemple selon leur époque de maturation…

-Acquisition d’une nouvelle autonomie grâce à tous les produits issus de ces agrosystèmes.

Alors, tout cela n’est-il pas tentant ?

0 Partages
Cresta Facebook Messenger
0 Partages
Partagez
Tweetez