Les Lauraceae, plantes ancestrales contemporaines de faune et de flore aujourd’hui disparues regroupent bien des espèces aromatiques (cannelle, camphre…) des régions tropicales et subtropicales. Certaines espèces, cependant, sont tout à fait rustiques, comme le laurier-sauce, les Linderas ou Sassafras albidum, un arbre caduque d’Amérique du Nord retrouvé à l’état sauvage jusqu’au sud de l’Ontario.

sassafras albidum jardin forêt

L’habitat originel du laurier des Iroquois regroupe des stations variées, riches ou pauvres en éléments nutritifs, dans les clairières ou les lisières forestières, en association à d’autres feuillus. Présentant une bonne tolérence à l’ombre, Sassafras albidum a derrière lui une longue histoire d’usage médicinal. Ses feuilles jeunes sont utilisées crues ou cuites, mélangées pour parfumer des salades. Un thé peut être élaboré à partir des fleurs ou des feuilles.

A l’état sauvage, l’arbre peut se reproduire par drageons racinaires et former des colonies. Un feuillage, une fructification particulière pour une plante des plus singulières…
Sans doute serait-il intéressant d’étudier les effets des campagnonnages et des exsudats racinaires des plantes arborescentes aromatiques (Lauraceae, Myrtaceae…) sur les autres familles de plantes et sur la vie du sol d’un Jardin-Forêt…

172 Partages
Cresta Facebook Messenger
172 Partages
Partagez172
Tweetez