Les lianes dans un jardin-forêt sont d’une grande importance structurelle et écosystémique, et si nous n’avons étudié jusqu’alors que des lianes pérennes ligneuses ou herbacées, aujourd’hui, regardons de plus près une annuelle vigoureuse, productive, résistante à la sécheresse et capable de s’accrocher en quelques semaines sur les buissons puis les arbustes d’une agroforêt.

Cucurbita argyrosperma (aussi dénommée Cucurbita mixta) diffère des autres espèces généralement cultivées (Cucurbita pepo, moschata et maxima) notamment par sa résistance aux hautes températures et à des conditions sèches. Elle le doit à son origine: le sud des Etats-Unis et le Mexique où elle était notamment cultivée par les Indiens Hopis et Pueblos. Ses graines sont assez longues et marginées, le liseré étant parfois d’une couleur d’or ou argentée! Le goût et la finesse de la chair varient selon les variétés mais dans notre contexte de dérèglements climatiques et de surchauffe à venir, l’espèce sera sans doute intéressante à cultiver rapidement dans diverses régions françaises.
Citons divers cultivars au noms chantants: « San Bernardo », « Silver Edged », « Hopi », « Striped Cochiti Pueblo », « Gila Cliff Dweller, Veracruz Pepita »…

Comme les autres courges cultivées, les fleurs et les graines sèches sont comestibles crues ainsi que les feuilles cuites. Illustrant ce propos, la photo 4 présente un farci de feuilles de courge. Appétissant, non ?

Partagez
Tweetez