À l’approche de l’automne, les baies de l’aubépine enchantent le paysage d’éclats rougeoyants. Aussi appelées « cenelles », ces baies sont riches en vitamine C, en flavonoïdes et en anti-oxydants. On peut les cuisiner de multiples façons, en gelées, en vins, et pourquoi pas en faire un « cuir » de fruits, suivant la méthode ci-après:

  • faites chauffer les cenelles juste récoltées dans une demie fois leur volume d’eau.
  • écrasez les cenelles avec un ustensile afin d’en extraire la pulpe. Pour plus de facilité, opérez dans une passoire installée au dessus d’un saladier. La pulpe tombe dans le saladier tandis que les noyaux restent dans la passoire.
  • étalez la pulpe sur une plaque de déshydrateur, sur 1 cm d’épaisseur. Vous pourriez l’aromatiser comme vous le souhaitez en mélangeant avec un autre fruit mixé, comme la figue, ou pourquoi pas avec de la sauce soja.
  • enfournez pendant une dizaine d’heures au déshydrateur à 40°C. Si vous n’avez pas de déshydrateur, vous pouvez utiliser le four à basse température pendant 1 ou 2 h, ou bien vous armer de patience et laisser sécher la pulpe à l’air libre, bien protégée par une moustiquaire.
  • le cuir de cenelle est bien sec, vous pouvez le rouler sur lui-même et le conserver plusieurs semaines/mois dans un contenant hermétique à température ambiante. Bon appétit!
0 Partages
Cresta Facebook Messenger
0 Partages
Partagez
Tweetez