Randonneurs des montagnes ou préparateurs de confitures, cet arbrisseau de 3,4 mètres ne vous est sans doute pas inconnu…

Il s’agit de l’argousier, Hippophae rhamnoides (famille des Elaeagnaceae), rustique jusqu’à -40°C, dioïque et apprécié depuis des temps immémoriaux pour ces baies acides, consommées crues ou en préparation. Espèce pionnière fixatrice d’azote, très épineuse, l’argousier est étudié par les Russes depuis des décennies pour ses surprenantes propriétés antioxydantes, à tel point que ses baies servent à composer une crème protégeant les cosmonautes des rayons cosmiques…


L’argousier compte parmi les fruits les plus nutritifs et vitaminés cultivables sous nos climats. Ils contiennent dix vitamines, des acides gras essentiels, des flavonoïdes, divers autres pigments, des oligoélèments ainsi que de l’huile.


Un remède contre la toxicité de notre époque !

Partagez
Tweetez