Parlons aujourd’hui d’une légumineuse oubliée, issue d’Afrique de l’Ouest et adaptée à bien des jardins de notre si belle planète. Vigna unguiculata, appelée doliques en français, cowpea en anglais ou niébé en Afrique, est une culture possible pour nos régions tempérés si l’on choisit une variété adaptée. Contenant 25% de protéines, le grain de couleur très varié selon le cultivar est consommé en sec ou en frais. On mange aussi les gousses immatures et les feuilles cuites.

L’espèce recherche la chaleur et résiste à la sécheresse, son système racinaire étant capable d’atteindre deux mètres de profondeur après seulement deux mois de pousse! Autrefois très cultivée en Europe et en France, cette plante appelée doliques mongette, cornille ou pois à oeil noir est citée dans le capitulaire De Villis. (IXe siècle). Elle faisait partie des légumineuses très cultivées jadis avec les pois, la fève, la gesse, bien avant l’arrivée du haricot, originaire d’Amérique.

La sous-espèce Vigna unguiculata sesquipedalis est une plante grimpante, extrêmement cultivée sous les tropiques asiatiques, capable d’atteindre 2 à 4 mètres de haut et produisant des gousses immensément longues capables, selon le cultivar, de mesurer jusqu’à 120 cm, d’où leur surnom de « doliques asperge » ou de « haricot kilomètres! » Cette sous-espèce nécessite une bonne chaleur et ne peut vraiment être expérimentée en extérieur que dans le sud…à tester sinon dans une serre au nord du pays…
Bonne (re)découverte!

Partagez
Tweetez