Emblème du Chili, Araucaria araucana, conifère connu pour son allure particulière, se raréfiant dans son milieu naturel, est notamment originaire des régions de Biobío au Chili et de Neuquén en Argentine.

De pousse lente en sa jeunesse, capable de vivre jusqu’à 2000 ans, l’arbre est utilisé en Europe à des fins ornementales alors qu’en Amérique du Sud, il est une base de l’alimentation des peuples autochtones. En effet, ses pignons au goût de châtaignes et de noix de cajou, regroupés par 200 à 300 dans des cônes imposants produits en quantité, se mangent grillés. 

 


Atteignant 20 mètres de haut, Araucaria araucana est plutôt à réserver aux grands espaces boisés, dans des sols humifères, bien drainés, et où règne une certaine humidité atmosphérique. Sous-utilisée, l’espèce est pourtant considérée comme une source d’avenir pour la production de pignons en Europe, même si, dioïque, elle nécessite la présence de plants des deux sexes pour fructifier.

Mais c’est surtout le temps requit jusqu’à l’obtention des premières fructifications (environ 25 ans à 40 ans pour débuter une bonne production!) qui peut se révéler problématique…A moins que ceci n’invite plutôt à la patience et à la joie de penser aux générations à venir, en leur prévoyant dès aujourd’hui des forêts comestibles implantées aux quatre coins du monde, dans les campagnes comme dans les villes…

Partagez
Tweetez